unesco chemin compostelle 20 ans

Chargement...
btn plan

Hôtel-Dieu Saint-Jacques

Toulouse
Haute-Garonne, Occitanie
Hôtel-Dieu Saint-Jacques©ACIR / JJ GelbartHôtel-Dieu Saint-Jacques©ACIR / JJ GelbartHôtel-Dieu Saint-Jacques©ACIR / JJ Gelbart
Actualités
ÉVENEMENTS CULTURELS

L'histoire de l'Hôtel-Dieu-Saint-Jacques : www.chu-toulouse.fr


L'histoire des hôpitaux de Toulouse : www.chu-toulouse.fr


Les salles historiques sont ouvertes en visite libre du lundi au vendredi selon leur disponibilité : se renseigner à la loge d'accueil
Visites guidées pour les groupes, tél. : 05 61 77 82 72


Exposition permanente sur l'histoire des hôpitaux à l'Espace Jean de Rudelle (accueil conciergerie)

Le musée des Instruments de médecine des Hôpitaux de Toulouse, ouverture les jeudis et vendredis de 13h à 17h et le 1er dimanche du mois de 10h à 18h, fermé les jours fériés, Tél. : 05 61 77 82 72


Le Musée d’Histoire de la médecine de Toulouse, ouverture les jeudis, vendredis et dimanches (et certains jours fériés) de 11 h à 17 h, Tél. :  05 61 77 84 25


Les Amis de l'Hôtel-Dieu-Saint-Jacques et de l'Hôpital La Grave www.amishoteldieutoulouse.com


Tout ne se visite pas car l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques est le siège administratif des Hôpitaux de Toulouse.

CONTACTS

Hôtel-Dieu Saint Jacques, 2, rue Viguerie, Tél. : 05 61 77 82 72 (visites, renseignements patrimoine historique) / 05 61 77 83 41 (locations pour évènements)

Office de Tourisme de Toulouse Métropole
Donjon du Capitole, Square Charles de Gaulle
31080 Toulouse
Tél. : 08 92 180 180
Courriel : infos@toulouse-tourisme.com
Site Internet : www.toulouse-tourisme.com




ACCÈS

A pied : Chemin d'Arles (GR®653), Chemin de Conques à Toulouse (GR®62B, 36, 46) et Via Garona (GR®861)


En train : gare Matabiau-SNCF en plein centre-ville – www.sncf.fr et www.ter.sncf.com/midi-pyrenees


En avion : aéroport de Toulouse Blagnac à 8km - www.toulouse.aeroport.fr

L’Hôtel-Dieu, dont on peut admirer aujourd’hui la façade symétrique et majestueuse qui se dresse sur la rive gauche de la Garonne, est le résultat de plusieurs siècles de constructions successives, faites de remaniements, d’ajouts et de surélévations, tantôt pour agrandir les bâtiments existants, tantôt pour réparer les détériorations provoquées par les incendies ou les inondations.

Né de la réunion de l’hôpital Sainte-Marie de la Daurade (1130) et de l’hôpital Novel (1225), il avait pour mission d’accueillir les pèlerins de Saint-Jacques, qui après avoir accompli leurs dévotions en faisant le tour des Corps Saints à Saint-Sernin, reprenaient le chemin de Galice en traversant la Garonne et se dirigeaient vers l’Isle-Jourdain. Ainsi lui donna-t-on par la suite le nom d’hôpital Saint-Jacques du bout-du-pont (1313), puis d’Hôtel-Dieu Saint-Jacques (1554). Cette fondation hospitalière devint à partir du XVIe siècle le plus important hôpital toulousain, jusqu’à l’ouverture de l’hôpital de Purpan en 1946.


Avec l’hôpital de La Grave, l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques reste le lieu privilégié de mémoire des anciens hospices civils toulousains et représente, sur la Via Tolosana, le patrimoine hospitalier le plus prestigieux de Toulouse.