unesco chemin compostelle 20 ans

Chargement...
btn plan

Eglise Saint-Léonard

Saint-Léonard-de-Noblat
Haute-Vienne, Nouvelle-Aquitaine
Eglise Saint-Léonard©ACIR / JJ GelbartEglise Saint-Léonard©ACIR / JJ Gelbart
Actualités
  • sam. 21 sept.
    Conférence
    Marcher : de l'aventure littéraire au voyage spirituel
    Dans le cadre des Journées du patrimoine Gaële de La Brosse donne une conférence audiovisuelle intitulée « Marche...
    + en savoir plus
Documents à télécharger
Focus Saint Leonard de Noblat.pdf
ÉVENEMENTS CULTURELS

Fête de saint Martial, premier week-end du mois de juillet


Nombreuses visites guidées organisées par le Pays d’Art et d’Histoire


La célébration des ostensions des reliques de saint Léonard et des saints du Limousin qui se tient tous les 7 ans est inscrite sur la Liste du patrimoine culturel immatériel oar l'UNESCO


 

CONTACTS

Office de Tourisme
Place du Champ de Mars
87400 SAINT-LEONARD-DE-NOBLAT
Tél : 05 55 56 25 06
Courriel : otsi@ccnoblat.fr
Site Internet : www.tourisme-noblat.fr


 


Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages en Limousin
Le Château - Maison de Pays
87460 Bujaleuf
Tél. : 05 55 69 57 60
Courriel : mediationpahmb@gmail.com
Site Internet : www.pahmontsetbarrages.fr


 

ACCÈS

  • A pied : Voie de Vézelay (GR®654)

  • En voiture : A20, RN147, RD941, RD979

  • En train : gares de Saint-Léonard de Noblat – 05 55 56 00 09 - www.sncf.com

  • En avion : Aéroport Limoges-Bellegarde à 30 km – 05 55 43 30  30 - www.aeroportlimoges.com

Essentiellement local avant l’an mil, le culte de saint Léonard se développe à partir des premières décennies du XIe siècle à la suite de la rédaction de deux récits hagiographiques qui font de Léonard, filleul de Clovis et disciple de saint Remi, le saint de la délivrance des prisonniers.

Peu de temps après, dans les années 1030, débute la construction d’une première grande église à Noblat, dont la collégiale actuelle conserve une partie des murs de la nef et du transept. L’ampleur de l’édifice, dont la nef à elle seule mesure près de 33 mètres sur 11, témoigne de l’ambition du chantier mené par le chapitre de Noblat et l’évêque de Limoges.


La période de la fin du XIe et au début du XIIe siècle est marquée par de nouvelles campagnes de travaux à la collégiale, qui ont pour but de lui donner l’image d’un grand centre de pèlerinage. Le principal embellissement est le remplacement du chevet du début du XIe siècle par un grand chevet à déambulatoire et sept chapelles rayonnantes. La parenté de ce chevet avec ceux des grandes églises de pèlerinage que sont Saint-Sernin de Toulouse, Sainte-Foy de Conques, Saint-Martin de Tours ou Saint-Martial de Limoges, est manifeste et souhaitée par les chanoines, alors que Saint-Léonard est désignée à la même époque comme une étape sur le chemin de Vézelay dans le Livre V du Codex Calixtinus.