unesco chemin compostelle 20 ans

Chargement...
btn plan

Cathédrale Sainte-Marie

Auch
Gers, Occitanie
Cathédrale Sainte-Marie©ACIR / JJ GelbartCathédrale Sainte-Marie©ACIR / JJ Gelbart
Actualités
Vidéos


ÉVENEMENTS CULTURELS

Musée du Trésor de la cathédrale
Installé au pied de la Tour d'Armagnac, le Musée du Trésor présente sur 300m2 plus de 200 objets d'arts religieux : tableaux, sculptures, orfèvrerie... C'est aussi un centre d'interprétation de la cathédrale, de son histoire et de son architecture.
Place Salinis
32200 Auch
Tél. : 05 62 05 95 03
Site : www.auch-tresorcathedrale.com


Le festival des claviers propose au printemps et en été des concerts à partir des grandes orgues de la cathédrale
Amis des Orgues et de la Lomagne gersoise
Site Internet : http://festivalclaviers.canalblog.com 

CONTACTS

Office de Tourisme Grand Auch Coeur de Gascogne
3, place de la République 32003 Auch Cedex
Tél. : (+33) 5 62 05 22 89
Courriel : info@auch-tourisme.com
Site :  www.auch-tourisme.com


 

ACCÈS

A pied : chemin d'Arles (GR®653)


En voiture : A62, A64, RN124, RN21


En bus : Réseau de transports départemental 
Site Internet : www.gers-gascogne.com


En train : gare SNCF d’Auch - www.ter-sncf.com


En avion : aéroport Toulouse Blagnac à  75km - www.toulouse.aeroport.fr

De la fin du XIVe siècle au XVIIe siècle, près de trois cent ans ont été nécessaires pour mener à bien la construction de la cathédrale d’Auch qui domine aujourd’hui, depuis le haut de la colline, la basse ville, sur la rive gauche du Gers, ainsi que le centre historique se développant en amphithéâtre sur la rive droite.

Sainte-Marie d’Auch est donc une cathédrale de la Renaissance, dont la plus grande partie du gros-œuvre et des décors datent des XVIe et XVIIe siècles. Consacrée dès l’origine à la Vierge Marie, dont plusieurs reliques furent amenées par l’évêque saint Taurin au IIIe siècle, la cathédrale avait d’autres saints protecteurs parmi lesquels les évêques fondateurs saint Taurin, saint Orens, saint Léotade et saint Austinde.


Encore au XVIIe siècle, plusieurs reliques de la Vierge enrichissaient le trésor de la cathédrale d’Auch. Il y avait aussi une sainte Épine, recouverte du sang du Christ, célèbre pour guérir des maladies oculaires, le bras de saint Léotade enfermé dans un reliquaire en lanterne, et dans la sacristie reposait la tête de saint Taurin dans un buste en argent, offert par l’archevêque Léonard de Trappes. Ce dernier fit don notamment d’une partie des reliques de saint Orens au clergé de Huesca en Aragon, afin de réaffirmer les liens de la province d’Auch avec l’Espagne, mis à mal durant les Guerres de religion au XVIe siècle.