unesco chemin compostelle 20 ans

Chargement...
btn plan

Ancienne abbaye de Gellone

Saint-Guilhem-le-Désert
Hérault, Occitanie
Ancienne abbaye de Gellone©ACIR Ancienne abbaye de Gellone©ACIR / JJ Gelbart
Actualités
  • sam. 25 mai
    Concert
    « Les Rossignols des terres allemandes »
    Dans la continuité de la fin’amor chantée par les troubadours en Occitanie puis par les trouvères dans le nord de la France...
    + en savoir plus
  • sam. 25 mai
    Concert
    « Vagarem »
    Vagarem, en concert de rue, ce sont 5 sets différents de 20 minutes chacun. Le répertoire est intégralement issu des manuscrits m...
    + en savoir plus
  • dim. 26 mai
    Concert
    « Douce Dame jolie » La Douce Semblance...
    Invisible, noyé dans les multitudes de formes, de styles, de langues et de dialectes que la chanson courtoise a empruntés, le contact av...
    + en savoir plus
Vidéos
ÉVENEMENTS CULTURELS

Visites du Musée de l'abbaye, ouvert d'avril à novembre. Visite sur réservation en hiver. Visite libre ou avec audioguide.
Tél. : 06 98 04 74 72
Courriel :  serviceculturel-st-guilhem@orange.fr


Site Internet de la commune : www.saint-guilhem-le-desert.com

CONTACTS

Office de Tourisme Intercommunal St-Guilhem-le-désert/Vallée de l’Hérault
2 rue Font du Portal
34150 Saint-Guilhem-le-Désert
Tél. : 04 67 56 41 98
Courriel : oti@saintguilhem-valleeherault.fr
Site Internet : www.saintguilhem-valleeherault.fr

ACCÈS

A pied : Voie d’Arles (GR®653) et chemin de Saint-Guilhem depuis Aumont-Aubrac www.chemins-st-guilhem.fr


En voiture : A750, A75


En car : lignes 302 jusqu’à Gignac, 308 jusqu’à Saint-Guilhem www.herault.fr/herault-transport


En avion : aéroport de Montpellier Méditerranée www.montpellier.aeroport.fr


 

Depuis le XIIe siècle, l’ancienne abbaye de Gellone est plus connue sous le nom occitan de son fondateur. Guilhem, comte de Toulouse et duc d’Aquitaine, cousin germain de Charlemagne, fonda au début du IXe siècle ce monastère bénédictin, dans le val de Gellone, sur la rive droite du fleuve Hérault, où il se retira en 806 et mourut six ans plus tard.

Inhumé dans la partie occidentale de l’église, près de la cellule où il vécut, le corps de saint Guilhem vénéré par les moines devint au Xe siècle l’objet d’un culte. Le transfert de sa tombe, sous le chœur majeur de l’abbatiale carolingienne, vers l’an mil, devait répondre à la volonté d’accueillir des pèlerins, venant d’autant plus en nombre que la relique de la Vraie Croix, qui aurait été donnée à Guilhem pour le nouveau monastère par Charlemagne, lui était associée. En 1138, on procéda à une nouvelle élévation du corps de Guilhem dans le chœur principal de l’abbatiale.


De nos jours, les reliques de Guilhem et de la Croix sont conservées dans des reliquaires orfévrés, réalisés au XIXe siècle, placés dans des niches ménagées dans les piliers orientaux de la nef de l’église.