unesco chemin compostelle 20 ans

Chargement...
btn plan

Abbaye royale Saint-Jean-Baptiste

Saint-Jean-d'Angély
Charente-Maritime, Nouvelle-Aquitaine
Abbaye royale Saint-Jean-Baptiste©ACIR / JJ GelbartAbbaye royale Saint-Jean-Baptiste©ACIR / JJ Gelbart
Actualités 20 ans
  • lun. 20 août
    Randonnée
    Randonnée Saint-Jean-d'Angély - Le Douhet
    Rendez-vous à 8h à l'Abbaye Royale de Saint-Jean-d'Angély autour d'un café d'accueil. Le départ...
    + en savoir plus
ÉVENEMENTS CULTURELS

Les Tours de l’Abbatiale se visitent en période estivale pour les individuels en visite libre et toute l’année pour les groupes dans le cadre de la visite de l’Abbaye. Gratuit. Informations auprès de l'abbaye royale :


Tél : 05 46 32 60 60


L'intérieur ne se visite pas.

CONTACTS

Office de Tourisme de la Saintonge Dorée
8 rue Grosse Horloge – Place du Pilori
17400 SAINT JEAN D'ANGÉLY
Tél : 05 46 32 04 72
Site internet : www.saintongedoree-tourisme.com

ACCÈS

A pied : la voie de Tours vers Saint-Jacques de Compostelle (GR®655)

Selon la légende, un moine nommé Félix, guidé par un songe divin, se rendit à Alexandrie en Égypte pour y prendre la tête de Saint Jean-Baptiste et la transporter jusqu’au port d'Angoulins où guerroyait le Roi Pépin 1er d'Aquitaine (817- 838). Les miracles accomplis par cette relique furent tels que Pépin fonda l'abbaye de Saint-Jean-d'Angély.

Dans la seconde moitié du IXe siècle, l'abbaye fut «détruite jusqu'au sol...» par les nombreuses incursions Normandes. Sa reconstruction s'opéra seulement dans la première moitié du XIe siècle. Peu de temps après, elle fut placée sous la dépendance de la grande abbaye de Cluny en Bourgogne.


En 1569, pendant les guerres de religion, l'abbaye fut à nouveau détruite. Il ne resta de la majestueuse abbatiale gothique, construite vers 1250-1260, que deux piliers, un arc boutant et le chevet plat, toujours en place aujourd'hui.


Au début du XVIIe siècle les moines entreprirent de reconstruire leur abbaye. En 1608, ils engagent la construction d'une église provisoire et en 1622, ils posent la première pierre des bâtiments conventuels. L'année suivante fut marquée par l'introduction officielle de la réforme de Saint-Maur dans l'abbaye. Le 14 septembre 1741, les Bénédictins débutèrent la construction de leur nouvelle église. Malheureusement, celle-ci ne fut jamais achevée.